hortense

ou horty, c’est bien aussi

 

Match de baseball 10 juillet, 2009

Classé dans : Non classé — hortyunblogfr @ 18:28

Le mois dernier avait lieu a Omaha le Men’s College World Serie. C’est un fameux tournoi de baseball des equipes universitaires des Etats-Unis qui a lieu tous les ans dans le Nebraska. Je m’etais d’ailleurs autoproclame supporter de l’Arkansas mais mes chouchoux se sont fait eliminer vers le millieu du tournoi.

Steve, de par son travail, avait reussi a obtenir 3 billets (un pour lui, un pour Abie et un pour moi) pour un match du 16 juin . Comme nous ne savions pas quelles equipes allaient jouer quand nous sommes partis de la maison, nous ne nous sommes pas habille d’une certaine facon et n’avons pas emporte de drapeau ou autre accessoires de supporters. Juste Park, le deuxieme fils qui est a West Point mais qui etait de retour a la maison pour quelques jours, a bien voulu me preter son gant de baseball au cas ou une balle aterrirai dans nos gradins et que je puisse la receptionner.

Dans la voiture nous etions donc trois Abby, Steve et moi. Sur le trajet ils m’ont appris a faire klaxonner un camionneur. Apres j’ai du faire klaxonner une petite dizaine de camions rien que sur l’aller.

Nous sommes arrives a Omaha et j’ai vu des milliers des personnes en jaune ou en bleu clair se dirriger vers l’ imposant stade. Comme il y avaient des embouteillages, Steve nous a fais sortir de la voiture et avec Abbie nous avons rejoint la foule jusqu’a arriver au controle des sacs par la police. Ils ont sortis de mon sac ma bouteille d’eau et ma banane et les ont jete dans une grosse benne a ordure. N’importe quoi vu que l’eau n’etait meme pas entame et qu’a l’interieur on vendait exactement les meme bouteilles. Enfin bref, ils m’ont laisse mon appareil photo et surtout mon gant de baseball.

Nous avons juste eu le temps de s’ installer a nos places que le match debutait. La Caroline du Sud (bleu) contre le Mississipi (jaune). Je regardait autour de moi et m’appercut que j’etais la seule a avoir un gant dans mes mains a l’exeption de tous les gamins de moins de 9 ans. Je comprend beaucoup mieux le sourire de Park maintenant… Apres l’avoir quasiment exibe a tout les camionneurs  dans la voiture je me faisais plus discrete et le cachait sous mes fesses. Quand une balle est arrive pas tres loin de nos sieges, Steve a crie: « Eh alors?!Tu ne te sert pas de ton gant de baseball que tu as apporte? T’avais une chance de l’avoir, tu sais! »

Vers la fin du match, beaucoup de spectateurs avaient quitte le stade. C’est a dire aussi que la Caroline (ma prefere) allait surement l’emporter et qu’il ne rester plus trop de suspence. Nous avons alors change de place et nous nous sommes installes plus pres du terrain. Devant nous s’entrenaient quelques joueurs de la Caroline du Sud. Steve est alors descendu de quelques marches et a appostrophe un des joueurs! Il lui a demande s’il pouvait ramasse une balle perdu du match et me la lancer. Il a bien sur precise que j’etais une etudiante francaise et que j’assistais a mon tout premier match de baseball. Le numero 5 a tout de suite accepte et je n’ai du attendre que quelques minutes avant qu’il me lance une balle. Tous les gamins criaient et tendaient leur main gantee pour se faire remarquer du joueur mais c’est a moi qu’il la envoye.

En rentrant, nous avons fais croire a Park que c’etait grace a son gant que j’avais reussi a atrapper la balle. Il a fais genre, « bah tu vois, je te l’avais dit » mais il etait evident qu’il camouflait son etonnement.

Le soir j’ai eu du mal a m’endormir car je me rememorais la scene meticuleusement et la savourais durant plus d’une heure. J’ai finallement reussi a m’endormir, ma balle sur la table de chevet.

 

 

Wedding a l’americaine 6 juillet, 2009

Classé dans : Non classé — hortyunblogfr @ 10:16

Le 6 juin dernier, Lori m’a emmene au mariage d’un cousin germain. Pour l’evenement j’ai enfille la plus belle des robes que j’avais emporte, mis les chaussures qui allaient avec et me suis paree de boucles d’oreilles assories a mon maquillage. Sans me vanter, je n’etais pas tres loin de la perfection.

Le mariage avait lieu a une petite heure de la maison. Nous etions trois dans la voiture : Lori, Grand-Ma et moi. Nous sommes arrivees dans une tres coquette salle de reception avec barmans et serveurs. Une des premieres choses que je remarqua fut la fontaine de chocolat. La fontaine de chocolat. Je connaissais la fondue de chocolat. Maintenant je connais la fontaine de chocolat. Evidemment tous les gourmands etaint rassembles autour et il etait tres difficile de se raprocher. La fontaine etait accompagee de bananes et fraises coupes ainsi que de marshmallows et de crakers.

Derriere la salle se trouvait un vaste jardin a la francaise. Des chaises y etaient installees et les dames non-accompagnees se fesaient escortees par des jeunes garcons en smoking tous identiques. La ceremonie religieuse avait lieu a l’exterieur. Une fois que tous le monde eut pris place, que les demoiselles d’honneurs furent reunies et que le DJ eu lance la musique, la mariee se dirigea vers son fiance. Comme j’etais la seule a ne pas comprendre ce que le pasteur racontait, j’etais aussi la seule a ne pas fondre en larmes comme une madelaine.

Comme pour le lycee, Lori etait fiere de presenter une francaise a sa famille. Et j’ai du encore repondre a des questions inuliles. Maintenant j’ai appris mon texte par coeur. Ca fais a peu pres ca : « Hortense » « fifteen » « in the center of the France » « two months » « nice to meet you ». Attention! Des variations de questions peuvent changer l’ordre des reponses.

Apres la ceremonie et le sechage de larmes collectif, les invites se dirigerent vers le buffet a volonte et s’installerent les mains remplies vers une table de leur choix. Comme Lori papotait pres de la fontaine, un serveur nous a informe que nous etions les seuls pas encore installes. Toutes les places etes prises et nous avons dus nous joindre a un groupe de jeunes surpris de voir qu’il restait du monde pas installe. Notre table ete composee de deux jeunes couples, de Lori, de Grand-Ma, de la soeur ainee de Grand-Ma, d’un autre vieux de la famille qui bavait a moitie et de moi. J’avais choisi la place la plus eloigne du grand-pere car il me faie un peu peur. Les deux filles etaient agees d’une vingtaine d’annees et furent tres gentilles avec moi. A la fin de la soiree, les quatre jeunes, lasses de voir des 4eme age a leur table, prirent place a une autre table plus dynamique et m’y inviterent.

Apres le repas, on a eu droit au lancer du bouquet de la mariee et au lancer de sa jarretiere. Apres la premiere danse des maries, les temoins doivent danser ensemble. Ensuite c’est au tour de la mariee et de son pere et pour finir c’est la dance du marie avec sa maman. Les jeunes a ma table m’ont dit que c’etait comme un rituel et que l’ordre des danses ne changent jamais.

Le reste de la soiree, tout le monde,les jeunes et les moins jeunes se dehanchent sur le dance floor. Saviez-vous qu’il y avait une version americaine de « la dance des canards »? C’est la meme musique et la meme danse avec des paroles differentes. J’ai fais genre que je connaissais ni la chanson ni la dance pour ne pas passer comme une fan des musiques ringardes. C’etait bien marrant quand meme! J’ai apris a danse le country. Pendant que je m’amusais une petite fille est venue me voir pour me dire qu’elle aimait bien ma robe.

Mais vers seulement 10/11H du soir, Lori est venue m’annoncer que les vieux qu’on devait ramener etaient fatigues et qu’ils voulait rentrer chez eux. C’etait n’importe quoi vu qu’ils avaient dormis durant tout le repas. Mais on est quand meme rentre a la maison, moi au millieu des grand meres et Lori devant avec le papi toujours endormi.

 

 

High School 27 juin, 2009

Classé dans : Non classé — hortyunblogfr @ 13:40

Je me reveille vers 7H du matin. En descendant Lori me prepare un bon breakfast americain avec des oeufs, des toasts et bien sur des tranches de bacon. Je me prepare vite fais bien fais et vers 8H je suis prete a affronter le monde. C’est alors que Lori m’apprend que Abigail a un important examin de fin d’annee et que j’irai au lycee seulement vers 10H avec Lori.

Arrivee au lycee, Lori me presente a tous les enseignants que l’on croise. Elle me fais visite les couloirs deserts pendant que les etudiants ont cours. Sur un mur ou se trouve des photos d’anciens eleves, elle me montre une photo de son fils en train de jouer au football (americain). Il s’apelle Oliver mais tout le monde l’appelle Olie. J’ai appris plus tard qu’il etait un tres tres bon joueur au lycee mais qu’il avait du jour au lendemain arrete son activite. Aparement, c’est parce qu’il voulait devenir un champion tout de suite et qu’on ne lui offrait pas de bonnes oportunites. C’est ce que j’ai compris, du reste.

Quand la cloche sonne, Lorie me presente a trois filles dont une francaise. Je crois qu’elle s’appelait Cindy ou un truc comme ca. Tres gentilles, elles m’ont a nouveau fais une courte visite de l’etablissement. Nous nous sommes arretees dans une classe et elles ont papote avec leur prof de photographie. Ensuite elles m’ont reconduite a l’acceuil et Abigail est venue  me chercher.

Le lendemain, c’est Abbie qui m’a conduite avec elle au lycee. J’y ai retrouve Cindy et je l’ai suivie dans son cour de photographie et de cuisine. Ensuite on a traine dans le gymnase avec ses copains et copines pour les adieux car Cindy devait rentrer en France durant les vacances.

 

 

 

 

Arrivee a Lincoln 25 juin, 2009

Classé dans : Voyage USA — hortyunblogfr @ 12:34

C’etait bien Lorie qui m’attendait avec sa petite pancarte. Quand elle m’a vu, elle ma serre dans ses bras tres fort durant au moins 10 secondes. J’ai trouve sa marrant car plus tard je me suis souvenu que dans aucuns des films americains que j’avais vu, il ne se faisaient la bise, mais au contraire se donner une petite accolade comme Lorie venait de faire. J’etais aux Etats-Unis.

Le trajet en voiture jusqu’a la maison ne fut ni silencieux ni trop bavard. Lorie me posait de temps en temps des questions sur ma famille et j’essayais d’y repondre avec les bons mots. Heureusement que maman m’avait offert un petit dico de poche francais-anglais et anglais-francais. C’est quand meme tres utile quand on est un peu perdu.

Qu’en nous sommes enfin arrivee a destination (1H de trajet tout de meme) j’ai vu devant la porte un homme qui souriait en faisait l’idiot et une adolescente plus serieuse aux cheveux roux. J’en ai deduit qu’il s’agissait du mari de Lorie, Steve et de la plus jeune de leurs enfants Abigail. Steve m’a lui aussi fait une accolade comme si nous nous connaissions depuis toujours mais Abigail et rester droite m’a souri mais ne m’a meme pas serre la main. Un ami francais m’avait prevenu que si un americain ne te connaissait pas il ne te donnerai surement pas d’accolade. J’ai pense a cet ami et en conclu que ce n’etait pas de ma faute.

Nous sommes entre dans leur vaste maison en brique rouge et sommes alles dans la salle a manger. Mon regard s’est pose sur la table ou ete pose deux cartons a pizza. Lorie a ouvert les cartons laissant apparaitre deux pizzas bien entammees. C’est a ce moment tres precis  que j’ai su que je prendrais plusieurs kilos en Amerique.

Ce soir la j’ai dut me coucher a environ 18h30 tellement j’etais fatiguee de l’avion et du decalage horraire. En plus demain matin je vais a l’ecole.

 

 

 
 

reag |
Culture, rugby et vidéo |
lueur de mon existence |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | nikou
| Le livre d'Aldébaran
| Brain branding by galilou R...